NOS FORMATIONS

Être le manager de demain, c’est savoir accompagner l’évolution d’une entreprise grâce à une véritable maîtrise des fondamentaux en étant capable de faire le lien entre tout type de décisions.

Ces capacités ont d’autant plus de valeur qu’elles sont associées à une conscience et une anticipation des enjeux sociétaux et environnementaux. Des compétences à acquérir en formation supérieure, pour se sentir solide dans des fonctions à hautes responsabilités.

Cette compétence est particulièrement appréciée dans les entreprises recherchant des cadres ayant une vision stratégique, un sens du leadership et des compétences en communication et animation d’équipe de travail.

En outre, au cours de cette formation une place essentielle est faite à la réflexion et à la résolution de différents problèmes concrets de direction et d’organisation des entreprises, tant durant la formation que pendant le suivi du projet personnel.

L’Exécutive MBA Management des Entreprises du CVPT s’adresse aux professionnels en activité ou en transition qui souhaitent effectuer une montée en compétences ou une reconversion professionnelle grâce à une reprise d’étude dans le domaine du management général.

L’objectif de cette nouvelle option est de dispenser une formation alliant théorie et pratique et permettant aux participants de percevoir la complexité et la richesse du métier d’entrepreneur, de présenter des situations d’entrepreneurs pour savoir bâtir un projet, de percevoir la dimension humaine de la gestion d’entreprise, de comprendre les enjeux, d’acquérir les compétences variées en management et gestion, et de sensibiliser les participants aux facteurs clés de réussite d’une entreprise . Ce cursus est une formation diplômante et reconnue favorisant l’accès à des fonctions de plus grande envergure.

– Mesurer sa performance et piloter ses activités
– Déployer sa stratégie en mobilisant les leviers humains, juridiques et technologiques.
– Emergence, normalisation exigences opérationnelles de la Bonne Gouvernance

– Environnement économique des organisations
– Droit des Affaires
– Gestion des Ressources Humaines
– Management des Opérations
– Management des Systèmes d’Information
– Contrôle de Gestion
– Organisations et Comportements
– Stratégie de l’Entreprise
– Management de Projets et Innovation
– Séminaire professionnel international
– Mémoire

Plus que jamais les problématiques et enjeux internationaux imposent de la part des Etats en général et ceux du continent
africain en particulier de se doter de compétences fortes en analyse géostratégique et en élaboration de politiques
étrangères cohérentes efficaces et proactives. Ce cursus propose un parcours novateur et professionnalisant qui concilie
l’approche analytique des relations internationales avec la maitrise opérationnelle des mécanismes de la diplomatie
contemporaine, tout en valorisant l’apport méconnu et parfois encore décrié des systèmes civilisationnels africains au
patrimoine commun de l’humanité et notamment à l’expansion des relations internationales.
Nous avons choisi d’intégrer les risques, opportunités et enjeux internationaux contemporains et émergents dans la sphère
d’analyse et de décision de nos apprenants actuels et futurs professionnels des relations internationales. C’est pourquoi
nous avons intégré dans ce cursus EMBA les problématiques de développement Durable, de transfert de nouvelles technologies,
de terrorisme, de cyber sécurité, d’attractivité des territoires ou encore de promotion du patrimoine sociohistorique africain, et ce de manière détaillée afin de restituer ces problématiques en termes de stratégies diplomatiques multidimensionnelles.
Nous avons également associé à ces stratégies l’apprentissage opérationnel des nouvelles méthodologies de l’action
diplomatique face à ces nouveaux enjeux : analyse du risque pays, expertise géostratégique et économique, prospection
commerciale, évaluation et montage de projets de développement, méthodes de l’audit, stratégie d’investissement,
business plan, modélisation, …
À cet effet, les modules proposes explorent en profondeur les aspects politiques, légaux économiques mais aussi sociétaux et
environnementaux des relations extérieures des États Africains, dans une mise en perspective de développement des échanges
avec l’ensemble des autres continents.

Executive MBA Relations Internationales & Diplomatie

Programme

▪ Un processus ancien et complexe
De la proto-histoire au Congrès de Vienne
Illustration : relations internationales dans l’Antiquité
Révolution industrielle et intensification des échanges
Anatomie des deux conflits mondiaux et de leur répercussion
▪ Quand le Sud réinvente le monde
Les acteurs émergents des relations internationales
▪ L’apparition de menaces globales ;
Guerres économiques et cybermenaces,
Réchauffement climatique,
Dégradation de la biodiversité,
Criminalité internationale
Terrorisme international
Défis énergétiques.

▪ Un patrimoine sociohistorique oublié
Diplomatie des Grands Empires Africains
▪ Spécificités contemporaines du continent africain :
Atouts,
Faiblesses,
Opportunistes,
Menaces
▪ Le défi du développement durable

▪ Etats et mondialisation
La politique extérieure attribut régalien de l’Etat
L’absence d’autorité supérieure à celle des Etats
Globalisation des échanges et perte d’hégémonie des
structures étatiques.
▪ Le défi de la régulation des relations entre Etats :
Rôle et missions du représentant diplomatique,
Evolution du rôle et de la portée de la diplomatie traditionnelle,
Les nouveaux mécanismes de la diplomatie contemporaine,
Dynamiques des relations entre champs d’actionninternationaux.
▪ Systèmes juridiques comparés
Les grandes traditions juridiques, du Royaume Nubien à nos jours,
Spécificités, dynamiques, et rapprochements entre systèmes juridiques ; approche comparatiste.

Exercice applicatif : analyse comparée de politiques étrangères ; France. Royaume Uni, Ethiopie, Chine. USA
L’émergence d’un système juridique international,
L’émergence du cadre de Bonne Gouvernance internationale,
le cas de la régulation des échanges économiques,
Etude de cas_ Gouvernance de la BAD
▪ Emergence de nouvelles expertises diplomatiques
Différentiation et sectorisation des domaines d’actions diplomatiques.
Illustration : Diplomatie des relations commerciales –Réglementation internationale de l’étiquetage des produits agroalimentaires.
L’analyse géostratégique,
L’approche risque-pays,
L’analyse et la gestion stratégique des parties prenantes,
L’analyse économique et les stratégies d’investissement la
prospection commerciale,
Etude de cas : Stratégie diplomatique de la Chine en Afrique
• L’évaluation et le co-déploiement de projets de développement,
Illustration : l’Accord Pacifique Caraïbe-
• Audit de projet, business plan, modélisation,

Le droit des relations diplomatiques élément-clé de maintien de la paix,
▪ Principales sources du droit diplomatique et consulaire,
• Les traites et les conventions,
• Les coutumes,
▪ Principes d’organisation des missions bilatérales permanentes,
• Organisation des services diplomatiques.
Etude de cas : Structure administrative du MAE du Sénégal
• Le droit de légation,
• L’entrée en fonctions du diplomate,
• Les fonctions des missions diplomatiques et les devoirs corrélatifs,
• Missions des services diplomatiques et de leurs représentations,
▪ Rôles respectifs de l’Etat accréditant et de l’Etat accréditaire,
▪ Privilèges et immunités diplomatiques

Etude de cas : Le statut juridique de l’attache diplomatique

Souveraineté et relations internationales :
• Veille diplomatique et intérêt national,
• Intelligence sécuritaire,
• Intelligence compétitive,

Diplomatie de crise
• Anthropologie du conflit intercommunautaire,
• Droit humanitaire et conflits armés,
• Gestion de l’aide internationale,
• Gestion de crise internationale,
Illustration : l’OMS et la pandémie COVID 19

• La politique étrangère fruit de processus sociohistoriques
• Politique étrangère et intérêts géostratégiques
• Politique étrangère et identité nationale
• Politique étrangère et sensibilités politiques internes
Etude cas : L’analyse géostratégique base du processus décisionnel en politique étrangère.
Illustration : évolutions méthodologiques en analyse géostratégique
• Un processus politique et historique ancien
• Une analyse multidimensionnelle et prospective
• Une analyse basée sur l’approche risques/opportunités
• Scenarios et modélisations
• Pilotage de la politique extérieure
• Les processus de mutualisation des politiques étrangères
Etude de cas : Programmes transfrontaliers de lutte contre la désertification au Sahel

• Compétences comportementales et efficacité diplomatique
• La communication maitrisée atout-clé de la relation diplomatique
• L’assertivité et la communication maitrisée
• Communication non verbale
• Savoir élaborer une synthèse écrite
• Maitriser une intervention publique
Mise en situation : Communication de crise et présentation publique
• Techniques de Leadership
• Communication institutionnelle et médias
• Anglais diplomatique


 

Executive MBA Développement Durable, Gouvernance & RSE

La Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE) constitue un ensemble de pratiques de gestion indispensables à la performance durable des organisations et au développement socioéconomique des territoires.
Ce module de 96 heures est subdivisé en 16 séances couvrant la gouverne des organisations et la RSE en tant que concept, outils et stratégie de développement durable.
Un focus sur les stratégies de développement durable et les démarches RSE en contexte africain sert de fil conducteur à l’exposé des enjeux et pratiques à maitriser.
Reposant sur la mise en situation tirée de cas réels, ce module vise à permettre aux futurs décideurs, œuvrant aussi bien dans le secteur privé que public a :
▪ Comprendre les enjeux du développement durable
▪ Se familiariser avec les concepts et pratiques de bonne gouvernance
▪ Comprendre les enjeux d’une stratégie RSE
▪ Maitriser les outils de diagnostic et de gestion de projets de développement durable.
▪ Comprendre la RSE/RSO en tant que périmètre de responsabilité du décideur économique et/ou politique
▪ Appréhender la RSE en tant que vecteur de développement durable des communautés et territoires
▪ Maitriser les méthodes et outils de gestion des parties prenantes
▪ Maitriser la méthodologie de déploiement d’une démarche RSO tant à l’échelle d’un territoire que d’une organisation
Des études de cas réels sont présentées à chaque fin de chapitre pour permettre aux futurs managers de maitriser et déployer concrètement les outils d’analyse, de synthèse et de formulation d’une stratégie RSE sous forme de projet managérial.

Programme

Document introductif : Les bonnes pratiques agricoles face au réchauffement climatique en Afrique de l’Ouest.
▪ L’apparition de menaces globales intergénérationnelles
▪ Ne pas hypothéquer l’avenir des générations futures
▪ Le principe responsabilité selon Hans Jonas
▪ Les solidarités traditionnelles africaines un modèle de responsabilité collective ?

Définition. Historique :
▪ Chronologie de la généralisation du concept et des stratégies
▪ Enjeux et objectifs du développement durable : crise écologique et sociale, responsabilité à l’égard des générations futures
▪ Les conséquences du désengagement de l’Etat
▪ Une nouvelle démarche : « agir local, penser global »
▪ Les défaillances du modèle économique néolibéral
▪ Notion de populations vulnérables
▪ Trois piliers : écologique, social, économique
▪ Trois types d’acteurs Les différentes approches de la notion de durabilité
▪ Révision des modes de production et de consommation

Etude de cas : Stratégie nationale de développement durable du Sénégal

▪ Cadre conceptuel : théorie de l’agence élargie aux Parties Prenantes
▪ Performance de l’organisation et Parties Prenantes
▪ L’intégration de la redevabilité dans la stratégie de l’organisation
▪ Identification des Parties Prenantes stratégiques
▪ Recueil et analyse des attentes des principales PP
▪ Mise en place d’un Plan de Gestion Stratégique des Parties Prenantes

Exercice : élaboration de la matrice Influence/Intérêt

▪ Objectifs et démarche RSE
▪ Critères et exigences des référentiels RSE
▪ Label BNQ – Québec / Label RSE Tunisie
▪ Critères opérationnels de déploiement d’une stratégie RSE
▪ Grille de diagnostic RSE
▪ Plan d’action RSE
▪ Illustration _ les filières de recyclage illégal des déchets électroniques au GHANA
▪ Mutualisation et réseautage des bonnes pratiques RSE au niveau d’un territoire
▪ Atelier de travail : identification des impacts de la démarche RSE sur le développement territorial 

Simulation de gestion de projet RSE

• Simulation de diagnostic et plan d’action développement territorial en utilisant les outils du référentiel BNQ -Cas réel d’un
projet pilote par l’USAID

▪ Responsabilité et stratégie pro-active
▪ L’intégration stratégique de la redevabilité dans les activités de l’organisation
▪ Performance globale de l’organisation et management responsable
▪ Critères opérationnels du management responsable
▪ Management responsable du capital humain
▪ Management responsable des ressources
▪ Management responsable des systèmes productifs

Etude de cas : Grille d’analyse de pratiques managériales responsables

▪ Evolution du concept et des pratiques de bonne gouvernance : émergence, normalisation et exigences opérationnelles
▪ La Gouvernance en tant que nouveau modèle managérial : le management responsable
▪ La Gouvernance en tant que source de Valeur Ajoutée
▪ Gouvernance et Responsabilité Sociétale des Organisations
▪ Le cadre normatif ISO26000
▪ Critères opérationnels d’un système de bonne gouvernance
▪ La Gouvernance en tant que nouveau modèle managérial : le management responsable
▪ Performance globale d’une organisation
▪ Conditions de durabilité de la performance organisationnelle
▪ Management responsable par la gouvernance

Etude de cas : référentiel national de Bonne Gouvernance _Tunisie

▪ Notion et enjeux de performance de l’action publique
▪ Les différentes dimensions du pilotage des organisations publiques
▪ Efficacité et efficience des institutions et organisations publiques
▪ Piloter la performance globale du service public via la bonne gouvernance
▪ Exigences et indicateurs de qualité du service public
▪ La prise en compte des attentes et besoins de l’usager du service public
▪ Niveaux de service public
▪ Les référentiels de définition et mesure de qualité de service public : l’exemple de l’Allemagne
▪ La participation des usagers a la construction des services publics : le cas de la Suisse
▪ L’évaluation et l’amélioration continue de la qualité des services public

Illustration_ Modèle du New Public Management au Canada
RSO des organismes publics :
▪ RSE, développement durable et bonne gouvernance des institutions
▪ Principales sources et textes réglementaires structurant la RSE- approfondissement de la norme ISO 26000
▪ Analyse détaillée des principes d’actions, des exigences opérationnelles et des livrables propres a la Charte RSE
Sénégal, au Label BNQ Québec et au label RSE Tunisie.
▪ Les systèmes de management RSE sont garants de performance globale et d’efficacité de l’action publique

Etude de cas : Projet de développement territorial via le maillage des bonnes pratiques RSE.

▪ Gouvernance mondiale, Gouvernance dans les États et Gouvernance sur les territoires : Agenda 2021
▪ Organisation et coopération
▪ Innovation et soutenabilité des économies
▪ Développement du Capital humain et développement durable
▪ Gouvernance dans les entreprises / (RSE)
▪ Outils et mesure du développement durable
▪ PIB et développement durable Indices agrégés
▪ Outils d’aide à la décision pour le développement durable
▪ Indicateurs et normes

 


▪ Le rôle du chef de projet Les responsabilités du chef de projet. Ce qu’il doit et peut faire. Les risques et leur gestion.
▪ La gestion du changement : quelques règles pour bien communiquer et faire adhérer.
Les décisions :
▪ Le processus de formulation.
▪ Gestion et traçabilité des décisions.
▪ La communication afférente.
▪ Spécificités d’un projet de développement socio-économique
▪ Spécificités d’un projet environnemental
▪ Le profil du chef de projet. Compétences requises.
Comprendre, formuler et manager le besoin des clients d’un projet :
▪ La notion d’exigence : définition et dérives.
▪ Le management des exigences : la gestion des évolutions et des contraintes rencontrées.
▪ Les aspects économiques d’un projet.
Cerner les enjeux et les parties prenantes d’un projet DD :
▪ Comprendre la demande, les objectifs, les enjeux.
▪ Cerner les contraintes sociétales, techniques, financières et de délais.
▪ Discerner et faire émerger les vrais besoins.
▪ Établir le cahier des charges de pilotage de la réalisation :
Identifier et formaliser les exigences à satisfaire pour l’exécution du projet. Assurer une livraison conforme au cahier des charges fonctionnel. Savoir ajuster le processus pour garder la maîtrise de la réalisation.
Organisation et pilotage du projet :
▪ Le plan de management du projet : la portée et les composants du plan. Les invariants des projets.
▪ La décomposition du travail : le WBS. Programmation. Lotissage. Définir les lots d’un projet.
Exercice Définition du plan projet.
Le pilotage de projet DD :
▪ Les indicateurs économiques : CBTP, CBTE, CRTE.
▪ Les indicateurs humains : IDH
▪ Gestion des ressources humaines et logistiques.
▪ L’association tâche/ressource, la réservation et l’affectation.
▪ Traduction des ressources en coût.
▪ Les différents comptes rendus (activité, avancement…).
▪ Gestion des aléas : comité de pilotage, triangle projet.

Les compétences visées par ce cursus EMBA sont au cœur d’enjeux politiques socio-économiques et géopolitiques d’une importance critique, particulièrement en contexte africain. C’est dire qu’une offre de formation sérieuse et actualisée, tenant compte des défis de pertinence et d’efficience de l’action publique est particulièrement recherchée par les cadres fonctionnaires et les décideurs œuvrant dans l’administration publique.

 L’objectif est de développer une capacité à concevoir et déployer des stratégies d’action publique basées sur une approche proactive maximisant la pertinence des analyses de l’existant et des solutions à apporter.

C’est pourquoi de nouveaux modèles de conception et de déploiement de stratégies publiques sont approfondis de manière empirique en se basant sur des politiques publiques réelles déployées tant au niveau des pays industrialisés qu’en contexte d’économies émergentes. 

Un focus particulier sur les stratégies publiques en contexte africain est réalisé pour chaque module du cursus. 

Executive MBA Gestion des Affaires Publiques

Programme

Spécifié de l’action publique : 

▪ Primauté de l’intérêt général/collectif et rôle de la puissance publique 

▪ Fonctions régaliennes et intérêt public

▪ Concepts et pratiques de régulation publique

▪ Régulation publique et corps social 

▪ Typologie des approches du management public

 Mission et spécificités des institutions publiques : 

▪ Caractéristiques des organisations publiques 

▪ Organisme central et décisionnel 

▪ Organismes locaux et décentralisés 

▪ Etablissements administratifs. 

Les nouveaux enjeux et défis de la régulation publique :

▪ Le désengagement de l’Etat au profit de prestations régies en mode concurrentiel 

▪ L’émergence de la notion d’usager de service public

  ▪ L’affirmation du concept et pratiques de management public

  ▪ L’émergence de la notion de recevabilité envers les usagers

Le principe Responsabilité et l’action publique :

  ▪ Concept et principe de responsabilité développe par Hans Jonas ; définition

  ▪ Les pratiques de responsabilité éthique et décisionnelle existent comme systèmes de régulation sociale au sein des sociétés traditionnelles_ l’exemple africain

  ▪ Le principe de responsabilité a progressivement abouti à un cadre normatif international encadrant des bonnes pratiques de gestion au sein des organisation.

  ▪ La nécessite d’un cadre de gestion de l’action publique stratégique et responsable

 Bonne gouvernance administrative :

  ▪ Un contexte, technologique et règlementaire actuel propice 

  ▪ Focus sur la Norme ISO 26000

  ▪ Emergence du concept et des pratiques de Bonne Gouvernance Administrative

  ▪ Le Référentiel Natiol de Gouvernance (RNG) tunisien 

▪ Evolution du système de gouvernance et ses mécanismes : de la sauvegarde de l’intérêt des actionnaires et des parties prenantes à la création de valeur durable. 

La Nouvelle Gestion Publique :

  ▪ Elargissement de la notion de performance et de redevabilité a la sphère publique

  ▪ Notion de qualité et niveaux de service public 

Illustration : La participation des usagers a la construction des services publics : le cas de la Suisse 

▪ Gestion de l’action publique et efficience

  ▪ Mise en œuvre de programmes de gestion par objectif

  ▪ L’évaluation et l’amélioration continue de la qualité des services publics

  ▪ Référentiels d’évaluation de qualité et de performance du service public : l’exemple de l’Allemagne 

Les enjeux et défis du développement durable : Cas de l’Etat développementalisme en Côte d’Ivoire et au Niger

 Mécanismes de pilotage opérationnel et stratégique de la bonne gouvernance administrative : 

▪ Piloter la performance globale du service public via la bonne gouvernance

▪ Améliorer la productivité des organisations publiques

▪ Améliorer le pilotage des politiques publiques 

▪ Améliorer le processus de décision pour les élus

▪ Améliorer la conception et la diffusion de l’information pour les citoyens

 Identification et gestion stratégiques des parties prenantes :

▪ Identification et gestion préventive des forces, les faiblesses et les risques liés à l’efficacité des politiques publiques

▪ Instauration de mécanismes opérationnels de contrôle interne, d’audits internes, de gestion des risques, des processus de planification et de gestion stratégique, des codes, des règlements et des procédures de l’institution publique

▪ Promotion et diffusion des valeurs éthiques, de transparence et de responsabilité.

Conception et formalisation des stratégies publiques

 Processus d’élaboration d’une politique publique : 

▪ Mettre en œuvre une priorité gouvernementale / répondre à un enjeu majeur, 

▪ L’inclusion de l’usager dans la co-construction des stratégies publiques

▪ Formalisation des objectifs et des indicateurs de performances

▪ L’approche risque dans le déploiement d’une politique publique 

▪ L’évaluation des enjeux

▪ Identifications des parties prenantes a la problématique

▪ Recueil des besoins et attentes des parties prenantes

 Processus de déploiement d’une stratégie publique : 

▪ Construire une solution orientée et structurée

▪ Mobiliser les acteurs et les ressources autour des objectifs retenus

▪ Susciter l’adhésion de l’ensemble des citoyens

▪ Déploiement par gestion de projet

▪ Plan directeur de déploiement d’une action publique

▪ L’approche design thinking. 

La RSO et l’efficacité du management public :

▪ Bonne Gouvernance et RSO

▪ RSO et politiques de développement durable

▪ Analyse détaillée des principes d’actions, des exigences opérationnelles et des livrables propres à la Charte RSE Sénégal, au Label BNQ Québec et au label RSE Tunisie.

▪ RSE, développement durable et bonne gouvernance des institutions 

▪ La RSO outils privilégié de déploiement d’une stratégie de développement durable d’une communauté et/ou d’un territoire ▪ Les systèmes de management RSE sont garants de performance globale et d’efficacité de l’action publique ; 

 Illustration : Projets de développement territorial via le maillage des bonnes pratiques RSE.

 

 

 

 

Executive MBA Leadership & Management Opérationnel

Ce cursus est censé répondre à un défi vital pour les organisations et entreprises africaines ; disposer de managers capables de proposer des dynamiques efficientes d’amélioration à partir d’une analyse pertinente de l’existant, tout en étant aptes à fédérer et mobilier les équipes et leur hiérarchie. Principal levier de la performance de l’organisation, le manager opérationnel doit construire et harmoniser des techniques et savoir agir multidimensionnels tels que le diagnostic organisationnel, le déploiement de démarches d’analyse et résolution de problèmes, le pilotage de projet, le pilotage des processus, la mobilisation et l’encadrement des équipes, la maitrise des techniques d’assertivité etc…

Face à ces exigences nous avons inclus au sein de ce programme des modules complémentaires aux modules spécifiques d’exercice du leadership et de pilotage des équipes. En particulier nous avons jugé nécessaire la compréhension et la maitrise approfondie par les apprenants des stratégies de développement organisationnel, de pilotage par les processus, de management responsable, de pilotage de projet et d’amélioration continue de la performance de l’organisation. Nous pensons de ce fait développer chez nos futurs apprenants une capacité globale de gestion et d’encadrement de la performance des hommes et des processus.

Programme

Evolution du contexte des échanges et des transactions :

▪ Globalisation des flux matériels et immatériels,

▪ Complexification des technologies et des modalités de transactions,

▪ Développement des contraintes légales (redevabilité, sécurité, hygiène…),

▪ Réduction des cycles de vie des produits (Time to Market), 

▪ Modification des marchés fournisseurs (fusions, disparitions…),

▪ Les acteurs de la mondialisation,

▪ L’organisation en tant que vecteur du changement,

▪ L’organisation en tant que système.

 Le périmètre d’action des organisations : 

▪ Cœur de métier et Domaines d’Activités Stratégiques, 

▪ L’intégration horizontale des activités,

▪ L’intégration verticale des activités,

▪ Externalisation vs Internalisation. 

Evolution des organisations : 

– Besoins permanents de différenciations (Innovations, compétitivité),

– Engagement à répondre aux contraintes externes (Investisseurs, législateurs…),

– Obligation à améliorer ses résultats de manière permanente,

– Protection de leurs approvisionnements (risques matières, cas de force majeure),

– Sécurisation des relations fournisseurs stratégiques,

– Renforcement des règles d’éthique (transparence, intégrité),

– Gestion des risques de réputation et d’image, 

– Digitalisation et complexification de l’information/outils de communication. 

Etude de cas _Evolution du Groupe Michelin 

Le Capital Humain ressource stratégique de l’Organisation : 

– L’organisation en tant qu’agencement de ressources et de moyens, 

– Les déterminants humains de l’efficacité organisationnelle ; allocation de compétences et pilotage de processus, 

– Allocations de compétences et définitions de responsabilités, coordination des taches entre individus et groupes/structures, et encadrement des individus et des équipes,

– Actions individuelles et collectives et pilotage de l’amélioration continue de processus. 

Performance organisationnelle et efficacité managériale :

– Management et alignement stratégiques des processus et des compétences,

– Rôle du manager opérationnel,

– Le management opérationnel à l’interface des mécanismes d’ajustement des ressources de l’organisation aux objectifs stratégiques,

– L’optimisation des processus et le management opérationnel,

 – Pratiques d’agencement des ressources humaines au sein de l’organisation ;

 – Compétences comportementales du leader

 Etude de cas : Management Par Objectif et Implication RH 

La démarche stratégique : 

– Une approche dynamique d’adaptation et d’amélioration continue, 

– Veille stratégique, 

– Analyser l’existant avant de déployer une stratégie, 

– Structurer l’action stratégique, 

– Avantage concurrentiel et vision stratégique, 

– Chaine de valeur et développement stratégique.

 Approche pragmatique de la stratégie : 

✓ Distinguer l’opérationnel du stratégique,

✓ Modèle de création de valeur (activité, modèle économique, objectifs, organisation, mode de fonctionnement) ,

– Environnement et périmètre de déploiement stratégique,

– L’engagement de l’équipe dirigeante et l’implication du personnel, 

Cas pratique ; formalisation d’une stratégie de croissance par diversification des DAS 

Stratégies de développement commercial :

▪ Définition de la stratégie commerciale (structure, prévision des ventes, quotas…), 

▪ Mise en œuvre de la stratégie (sélection, motivation, rétribution…),

▪ Animer une équipe commerciale, 

▪ Contrôle (performance commerciale intra rôle, extra rôle, tableaux de bord…) .

Etude de cas Orange : Développement de réseau commercial 

Définition : 

– Leadership organisationnel 

– Management opérationnel et exercice du leadership,

– Répartition des rôles et responsabilités,

– Fixation d’objectifs individuels et collectifs,

– Délégation de taches et suivi de résultats,

– Dynamique de groupe et performance organisationnelle,

– Rôles d’un chef d’équipe et Leadership,

– Techniques d’assertivité : Apprendre à se connaitre pour maitriser ses émotions. Affirmation et confiance en soi, bases du leadership et compétence managériale,

– Importance des attentes des membres de l’équipe vis à vis du chef,

– Mobilisation des hommes et gestion préventive des conflits

Développer et motiver ses collaborateurs 

– Encadrement des hommes et des équipes : suivi et la mesure du déroulement des taches, l’implication des individus, soutien, accompagnement et développement, des collaborateurs, évaluation des performances et rétribution au mérite.

– L’alignement stratégique des compétences et des parcours professionnels,

– L’identification des besoins en compétences de l’organisation, emplois sensibles, compétences stratégiques et axes stratégiques de développement RH., comment élaborer un plan de formation triennal.

– Référentiel des Emplois, Compétences et carrières de l’organisation. Comment utiliser le REC comme outil dynamique de développement organisationnel.

– Gestion prévisionnelle des talents.

Normes et systèmes de management qualité :

▪ Les défis de la satisfaction client : de l’assurance qualité à la mise en œuvre de systèmes de management par la qualité, 

▪ Notion de performance opérationnelle et couts de non qualité,

▪ L’entreprise orientée client,

▪ Normes Qualité : Normes ISO 9001, 14001 et 45001, Normes ISO et démarche d’amélioration continue, Normes ISO et performance organisationnelle, 

▪ Caractéristiques et critères de déploiement d’un SMQ. 

Pilotage par les processus et Excellence Opérationnelle :

– Caractérisation d’un processus,

– Processus et valeur ajoutée,

– Modélisation de processus, 

– Revue d’efficacité de processus, 

– L’Excellence opérationnelle : une dynamique de progrès continu, 

– Les enjeux de l’Excellence Opérationnelle, 

– Identifier les opportunités d’amélioration et évaluer les gains, 

– Définir et mettre en place un projet d’Excellence Opérationnelle ; dimensions organisationnelles, techniques et culturelles, 

– Les chantiers d’amélioration continue,

 – Le déploiement de projets d’amélioration par percées, 

– Démarche d’analyse et résolution de problèmes – MRPG

– Mobilisation et développement stratégique des RH, 

– Mise en place processus collaboratif : chaque employé définit ses objectifs et les valide avec son responsable. 

 Piloter par les processus et les compétences : 

– Management par objectif et pilotage par les processus, 

– Identification formalisation diffusion des axes stratégiques, 

– Mise en place du MPO pour traduire les axes stratégiques en objectifs opérationnels, 

Déploiement et pilotage d’un SMQ : 

– Fondements et finalités d’un système intégré QSE, 

– Appréhender les éléments communs et les spécificités des référentiels QSE (ISO 9001, ISO 14001, ISO 45001). 

Piloter son nouveau système intégré : 

– Ebaucher le tableau de bord de pilotage du Système de Management QSE, 

– Structurer un plan d’action. Suivre et évaluer son efficacité,

Qu’est-ce qu’un projet : 

▪ Les différences entre projet et activités continues,

▪ L’approche processus en gestion de projet : un outil essentiel de maîtrise de la conduite de projet,

▪ Documentation et Template projet parties prenantes d’un projet, 

▪ Les aspects économiques d’un projet. Comprendre le Business case par l’exemple,

▪ Qualité et projet : les conditions de réussite des projets, 

▪ Aperçu des principaux référentiels en gestion de projet

Rôle, responsabilités, profil du chef de projet :

▪ Le rôle du chef de projet Les responsabilités du chef de projet. Ce qu’il doit et peut faire. Les risques et leur gestion ;

▪ La gestion du changement : quelques règles pour bien communiquer et faire adhérer ; 

▪ Les décisions : le processus de formulation, gestion et traçabilité des décisions. La communication afférente, 

▪ Le profil du chef de projet : Compétences requises, 

Manager le besoin des clients d’un projet : 

▪ La notion d’exigence : définition et dérives, 

▪ Le management des exigences : la gestion des évolutions et des contraintes rencontrées, 

▪ Cerner les enjeux et les parties prenantes, 

▪ Comprendre la demande, les objectifs, les enjeux : Cerner les contraintes techniques, financières et de délais,

▪ Procéder à une analyse fonctionnelle des besoins : fonctions d’usage et exigences associées, 

▪ Identifier, formaliser et hiérarchiser les fonctions et exigences techniques nécessaires, 

▪ Établir le cahier des charges fonctionnel : Assembler les différentes composantes pour constituer un cahier des charges fonctionnel, examiner et comparer différents cahiers des charges pour en dégager les pratiques, 

▪ Établir le cahier des charges de pilotage de la réalisation : Identifier et formaliser les exigences à satisfaire pour l’exécution du projet. Assurer une livraison conforme au cahier des charges fonctionnel. Savoir ajuster le processus pour garder la maîtrise de la réalisation. 

Organisation et déploiement de projet : 

• Le plan de management du projet : la portée et les composants du plan. Les invariants des projets, 

• La décomposition du travail : le WBS. Programmation. Lotissage. Définir les lots d’un projet.

Exercice Définition du plan projet. 

• Les techniques de planification du processus projet : Identifier les tâches d’un projet. Construire le réseau PERT, en précisant les dépendances entre les tâches ; 

• Identifier les marges et le chemin critique du projet.

• Affecter les ressources aux tâches, 

• Comprendre le rapport travail-unité-durée, 

• Optimiser les ressources sur le projet : Les indicateurs d’avancement, le coefficient d’utilisation, vitesse et performance, les charges restantes ;

• Les indicateurs économiques : CBTP, CBTE, CRTE,

• Gestion des ressources humaines et logistiques, 

• L’association tâche/ressource, la réservation et l’affectation. 

• Traduction des ressources en coût, 

• Les différents comptes rendus (activité, avancement…), 

• Gestion des aléas : comité de pilotage, triangle projet.

Mobiliser une équipe autour d’un projet : 

• Accueillir et motiver,

• Conflits et divergences., 

• Productivité, qualité, délais et convergence, Impliquer la hiérarchie :

• Capter les vrais besoins : difficultés d’expression des utilisateurs, méconnaissance du sujet par le projet ; 

• Communiquer une vision dans l’entreprise,

• Gérer le changement : mettre en place une écoute permanente des difficultés prévisibles de déploiement, 

• Aider l’entreprise à s’approprier les résultats du projet.

Doctorate in Business Administration (DBA)

Doctorate in Business Administration (DBA) est un programme doctoral d’une durée de 24 mois basée sur un travail de recherche appliquée, qui s’adresse aux cadres supérieurs. Il permet aux participants d’obtenir un diplôme de troisième cycle du plus haut niveau dans le domaine des affaires et du management, sans interrompre leur carrière professionnelle.
Le DBA, Doctorate in Business Administration, est une formation doctorale diplômante en gestion des affaires pour les cadres de haut niveau. Elle leur permet de se distinguer en accomplissant un travail de recherche appliquée, sur un sujet d’avant-garde pertinent et indispensable au succès futur de leur organisation ou au milieu des affaires en général.

Ce cursus doctoral propose un savant mélange entre apprentissages théoriques et programme de recherche aux cadres dirigeants africains et d’ailleurs. Elle se compose des séminaires de recherche complétés par les lectures dirigées du DBA, combinant cours en ligne et en face à face, permettant ainsi aux participants de parvenir à soutenir leur thèse au bout 24 mois.
Les modules proposés témoignent de la grande variété des sujets de recherche dans lesquels sont spécialisés nos encadreurs au service de l’entreprise et la Complexité organisationnelle qui vous permettra de rendre votre organisation innovante et durable.